The Breathing Bow

La technique la plus parfaite est celle que l'on ne remarque pas — Pablo Casals

Approche

The breathing bow (L'Archet qui respire) est à l'origine un article publié dans le magazine The Strad en 2002. Ce qui a alors commencé comme une série d'exercices de respiration et de tenue de l'archet s'est, par la suite, développé en une approche holistique de la pratique du violoncelle, conçue pour aider à transformer la tension en fluidité et le trac en aisance scénique.

Forte de mon expérience de violoncelliste professionnelle mais aussi de ma connaissance du yoga et de mon intérêt pour la méditation et les musiques du monde, mon objectif est d'aider les joueurs de violoncelle à découvrir :

J'espère avant tout fournir à mes étudiants des outils favorisant une pratique agréable et efficace qui, en unifiant le geste musical et technique, les conduira vers une expression directe de la musique qu'ils souhaitent partager.

Next

Genèse

“La musique est la manière divine de dire de belles choses poétiques au cœur ”– Pablo Casals

L 'idée de the breathing bow a germé alors que je participais au Séminaire International des Musiciens, à Prussia Cove. J'avais alors seize ans. Assise sur un canapé en lambeaux, je contemplais la côte encore plus déchiquetée des Cornouailles. Au fond de la Grande Salle, une étudiante japonaise tremblait devant la forme imposante du violoniste hongrois Sandor Vegh..

“Regardez les vagues” disait Vegh, en pointant du doigt la fenêtre donnant sur la côte.

L'étudiante continuait de faire glisser son archet en lignes droites et ordonnées sur la corde.

Vegh l'interrompit une fois de plus . “Courbé. Regardez votre archet. Courbé. Regardez la phrase. Courbée. Tout dans la nature est courbé”

Quand j'y repense, je crois que c'est à ce moment-là que j'ai entamé mon voyage personnel (lui aussi courbé, en tout cas loin d'être une ligne droite) ), au cours duquel j'ai compris que le souffle, la musique, le mouvement et la nature étaient tous connectés. En chemin, j'ai pu découvrir et adopter de nombreuses disciplines, musiques et philosophies telles que la méditation, le yoga, la Technique Alexander, la thérapie par le mouvement et la voix, le chant indien et les percussions africaines. .

J'ai eu l'immense privilège de travailler avec des professeurs extraordinaires tels que Sandor Vegh, Jane Cowan, Johannes Goritzki, Sascha Schneider, Timothy Eddy et Steven Isserlis ; pourtant je reviens toujours au souffle, aux vagues, à Vegh et en effet à son ami et sa source d'inspiration, Pablo Casals, également le grand-maître de la plupart d'entre nous. J'espère qu'à travers l'Archet qui respire et mon engagement envers une approche organique de l'instrument, j'honore la technique parfaite de Casals. Une telle technique ne se démontre pas. Au contraire, à l'instar de nos jambes qui se balancent, se détendent, transfèrent notre poids, bondissent, s'articulent autour de notre centre et fonctionnent parfaitement lorsque nous marchons, notre corps entier peut se mouvoir normalement et parfaitement lorsque nous jouons d'un instrument. C'est alors que nous pouvons commencer à dire de belles choses poétiques au cœur. .

Next

Ateliers

E En Provence, au pied du Mont Ventoux, je propose des ateliers personnalisés à l'intention des personnes qui veulent se sentir mieux en jouant du violoncelle, quel que soit leur âge ou leur niveau. Tous sont bienvenus. Les débutants peuvent éviter les crispations futures en commençant à jouer sans tension. Les amateurs peuvent se débarrasser de la tension dans ce qu'ils aiment faire et se relaxer. Les étudiants peuvent préparer leurs examens avec un esprit tranquille et un corps détendu, et les professionnels peuvent prendre du recul par rapport au stress que suscitent les concerts, voire changer des habitudes profondément ancrées afin de redécouvrir le plaisir de jouer du violoncelle et de faire de la musique.

Dans le cadre d'un cours intensif, il est possible de bénéficier de quatre heures d'enseignement par jour. Des leçons de suivi sont disponibles sur Skype.

Les étudiants sont logés dans une maison confortable de trois chambres et où il est possible de cuisiner soi-même, située dans le hameau voisin Les Baux, à cinq minutes à pied de mon domicile. Les musiciens qui le souhaitent peuvent venir accompagnés d'autres violoncellistes, d'un groupe de musique de chambre, ou d'amis ou membres de la famille non musiciens.

D'autres plaisirs sont aisément accessibles: marchés locaux, villages, cafés, vignobles et la campagne du Vaucluse. Les passionnés de cyclisme peuvent louer des vélos et les amateurs de vin peuvent visiter les domaines viticoles des Côtes du Rhône. Les randonneurs n'ont qu'à ouvrir la porte… …

What people say

The hours spent together working, listening and reflecting in Ruth's house in a charming Provencal hamlet were truly magical. She is warm and generous and made me feel confident, secure and at ease immediately.”

—Samar Haidar, Interpreter.

Ruth literally embraces the cello as if it were an extension of her own body, constantly working with it to create an atmosphere of enlightenment and artistic satisfaction. She is an inspiration and a true artist.” — Daniel Keane, cellist, London

Ruth Phillips concentrates on simplicity of movement and making every physical gesture as natural as possible. This is complimented by her use of meditation and breathing techniques. With her I was able to strip away tensions and anxieties in order to simply communicate and enjoy performing music.” —Elizabeth Hanks, freelance cellist, Sheffield.

Ruth has an extraordinary sensitivity and insight into the world of performance. She also has an awareness of the body that has enhanced my knowledge and made a significant difference to my experience of performing.” —Jane Fenton, principal cellist, Garsington Opera, and yoga teacher

Like a sprinter needs to have a ‘relaxed effort’ to produce a good performance, the psychological and physiological aspects of learning are closely related in Ruth's approach and her great personality is a source of motivation.” —Louis Barruol, wine maker, Chateau St Cosme, France

Like yoga for cellists! Ruth has a holistic approach to cello playing. Her interest in spirituality is apparent in her teaching and in the beautifully relaxed way that she plays.” —Sophie Pearson, lawyer, London

When I first sat down in Ruth's picturesque Provençal home, I wanted to impress my newfound temporary teacher. Playing the prelude to Bach's sixth suite, I tried to fill the room with the D major chords by forcing my bow across the strings. I finished playing and slumped back into my chair, exhausted, relieved, and with a pain in my shoulder and back that I had experienced while playing since I was very little. …
After many hours of work and superb coaching, Ruth helped me recognize that by allowing both myself and the music to breathe and relax, I could draw the audience in instead of choking them with my effort. Since Ruth helped me eliminate the excess tension and stress from playing the cello, not only do I find that my playing is much more inviting, but I also realize that practicing has become therapeutic and something to which I now look forward. — Harry Doernberg, cellist and student at Yale University

Biographie

N à Londres en 1964, d'un père peintre et d'une mère professeur de musique et auteur, Ruth grandit dans une famille bohème, entourée d'artistes, de musiciens et d'écrivains du monde entier.

à l'âge de seize ans, Ruth quitte la Yehudi Menuhin School pour étudier à Dusseldorf avec Johannes Goritzki, rencontré au Séminaire International des Musiciens en Cornouailles. Deux ans plus tard, elle débute sa vie professionnelle en se produisant avec l'Orchestre de chambre de l'Europe. En 1990, Ruth part pour les états-Unis où elle poursuit ses études à la State University of New York avec Timothy Eddy et obtient son Masters. à son retour en Angleterre, elle devient membre du Glyndebourne Touring Opera, avec lequel elle se produit pendant douze ans. C'est alors qu'elle commence à jouer du violoncelle baroque, en collaboration avec The New London Consort, La Sérénissime et le Hanover Band. Depuis son arrivée en France en 2004, Ruth a travaillé avec les Musiciens du Louvre et le Concert d'Astrée ; elle est violoncelle solo de l'ensemble Opera Fuoco. Ruth continue de se produire avec le Garsington Opera.

Ruth a enseigné à la Dartington Summer School, la Guildhall School of Music, European Youth Summer Music, au Conservatoire de Toulouse, à Violoncelles à Belle Serre et Klassik Keyifler. Elle est également active en tant que chambriste et s'emploie actuellement à créer son propre festival en France.

Ruth est diplômée en thérapie par la voix et le mouvement ; elle est également l'auteur du livre “Cherries from Chauvet's Orchard”, présélectionné dans le cadre du concours Mslexia consacré aux mémoires écrits par des femmes. Elle est mariée au peintre Julian Merrow-Smith.

Downloads

Envoyer un mot

Use this form to get in touch.

Code de vérification: